donuts sucre poison démon blanc addiction

Depuis quelques mois, mon alimentation avait tendance à ne plus être très saine et équilibrée. Ce n’est pas grave, cela arrive et je ne suis pas un extrémiste prônant une alimentation parfaite en toute circonstance. Mais l’alimentation est une fondation essentielle d’une vie équilibrée et d’une bonne santé. De plus, les kilos ont suivi cet écart alimentaire prolongé.

Ayant par le passé eu beaucoup de poids en trop, je ne souhaite pas reprendre de mauvaises habitudes. Habitudes qu’il m’a fallu beaucoup d’effort pour lâcher. Depuis 7 ans, mon poids est stable et ne me demande que peu d’effort à maintenir grâce à une intelligence alimentaire saine. Mais comme je vous l’ai dit, depuis quelques mois j’avoue avoir un peu abusé de glace, pain, pizza, biscuit, pâtes et autres produits peu recommandables en haute quantité… Que voulez-vous, je suis coach professionnel, mais j’ai aussi mes moments de faiblesse. 😉

Voyant que je prenais une direction qui ne me convenait pas, j’ai pris le temps d’analyser un peu mes habitudes alimentaires des derniers mois. Le constat est sans appel, trop de sucre, BEAUCOUP TROP de sucre !

Pourquoi faire 1 semaine sans sucre ?

En temps normal, j’aurais repris une intelligence alimentaire saine et équilibrée combinée avec des mouvements travaillant le corps et de la marche. J’avais perdu 20 kilos comme ça et c’est sur ce genre de chose que je travaille avec mes clients. Mais un des points qui pose le plus de soucis dans une reprise en main alimentaire, c’est le goût sucré. Le sucre est une substance hyperaddictive et en trop grande quantité extrêmement néfaste…

Un des meilleurs moyens pour retrouver une consommation de sucre normale et bonne pour notre santé, c’est de s’en priver durant une période. (Oui, je sais, moi aussi quand j’ai lu ça la première fois, je me suis dit noooooooon, touchez pas à mon sucre ! #addictausucre)

Vous vous en doutez, vu que j’écris aujourd’hui cet article, c’est que je me suis lancé dans une période sans sucre. Quand je dis sans sucre, ce n’est pas du tout de sucre ni de goût sucré et cela pendant 1 semaine complète… (il ne sert à rien de faire trop long).

Au-delà de la perte de poids, diminuer notre consommation de sucre est excellent pour la santé de manière générale et permet par exemple de limiter les risques de développer un diabète de type 2 (grand fléau de notre société actuel).

En plus, si je teste 1 semaine sans sucre autant le faire quand je suis dans une période où je suis bien accro. Ce sera un test bien plus intéressant…

Nous allons maintenant voir ensemble :

  • Pourquoi le sucre est-il un poison et pourquoi faire une cure de désintox va-t-elle améliorer votre santé ?
  • Mon expérience et mes ressentis jour par jour,
  • Les astuces que j’ai trouvées pour rendre cette semaine la plus agréable possible
  • Comment savoir quel aliment manger ou non ?
  • Des idées de plats
  • Ce que m’a apporté cette semaine sans glucose.

C’est parti !

La poudre blanche, ce poison…

sucre poisonNous consommons une quantité journalière de sucre incroyable. J’avais déjà lu et entendu plusieurs fois que le sucre est un peu partout, mais je ne me rendais pas compte à quel point cela était vrai. Il m’a fallu faire ce défi de 1 semaine sans sucre pour pouvoir constater que nous sommes confrontés au glucose de manière répétitive et excessive.

Saviez-vous que selon certains scientifiques le sucre serait plus addictif que la cocaïne ? Ce qui est sûr c’est que c’est un produit très addictif… Lorsque l’on stoppe sa consommation rapidement l’on est un peu plus irritable et agressif, des mots de tête peuvent apparaitre, légers tremblements, pensées obsessives, etc. Cela ressemble quand même fortement à des symptômes de manque non ? Rassurez-vous, cela n’est que passager et les bénéfices valent totalement ce mauvais moment à passer…

Attention, je ne dis pas qu’il faut totalement arrêter le sucre pour le restant de votre vie ! Votre corps et votre cerveau ont besoin de glucose pour fonctionner. Le but de cette période est simplement de déshabituer notre palais au goût du sucre et retrouver une réelle perception de ce qui est sucré ou non. De plus, les sources de glucose sont variées et pas besoin de sucre blanc pour faire fonctionner son corps. Le sucre naturellement contenu dans les légumes, fruits, céréales, etc. est amplement suffisant…

Tout est toujours et encore une question d’équilibre 😉

Les méfaits du sucre :

Le sucre a de nombreux effets néfastes sur notre organisme. Voici une liste non exhaustive :

  • Favorise l’inflammation du cerveau et du corps
  • Diminution de la mémoire et de l’attention
  • Augmente le développement des « mauvaises » bactéries dans votre estomac (risque de candidose)
  • Provoque des piques continus d’insuline ce qui diminue l’efficacité de cette dernière sur le long terme (risque élevé de diabète de type 2)
  • Prise de poids
  • Peut provoquer des problèmes cardio-vasculaires
  • Apparition de boutons et acnés

Il est peut-être temps de diminuer votre consommation de sucre 😉

Comment choisir ses aliments durant la semaine sans sucre ?

panier de légumeComme je l’ai précisé en début d’article le sucre est un peu partout, mais il est tout de même possible de trouver plein d’aliments sains et bons qui n’en contiennent pas trop.

Pour commencer, voyons les aliments de base non transformés. Je parle là de tout ce qui est légumes, légumineuses, viandes, poissons, fruits, fruits secs oléagineux, etc. En effet, vu que nous essayons de perdre le goût sucré du palais nous allons éviter les fruits, les légumes trop sucrés et les céréales.

Exemple d’aliment OK :

  • Légume à faible indice glycémique (asperge, courgette, avocat, brocoli, céleri, navet, poireau, courgettes, endives, épinard, etc.)
  • Les champignons
  • Les viandes (blanches préférablement)
  • Le poisson
  • Les fruits de mer et crustacés
  • Fruits secs oléagineux

Exemple d’aliments à éviter :

  • Légume à haut indice glycémique (carotte, aubergine, haricots, etc.)
  • Les fruits (si trop difficile, favorisé les baies)
  • Pomme de terre
  • Légumineuses (lentilles, pois, haricots rouges, etc.)
  • Sucre blanc
  • Sauces
  • Édulcorants
  • Les céréales de toutes sortes (ce fut le plus dur pour moi)

Pour les aliments transformés que l’on trouve en supermarché. Il va simplement vous falloir regarder les étiquettes et voir s’il y’a du sucre ou non. Attention, les sirops, les édulcorants et le fructose sont à éviter également. Regardez également sous glucides sur l’étiquette et vous pourrez ainsi voir la quantité en gramme de sucre pour 100 g. Certaines sont surprenantes, comme la moutarde ou la mayonnaise qui sont sucrées… 

Ma semaine sans sucre jour après jour

Jour 1

Le départ est lancé, une semaine complète sans sucre… Lundi, jour d’écriture de mes articles. À ce moment-là, je ne ressentais pas vraiment d’effet, mais cela ne faisait que quelques heures que j’avais commencé. N’ayant pas pris de petit déjeuné le repas de midi fut le bienvenu. C’est en milieu d’après-midi que j’ai ressenti les premiers symptômes… Mots de têtes et énergie en baisse. Mais ma volonté était forte et j’ai continué ma journée sans grande difficulté.

Jour 2

Le début de journée s’est passé à nouveau totalement normalement et je n’ai pas ressenti de choses inhabituelles. Mais dans la soirée en revanche, j’ai été à nouveau pris de fort maux de têtes ce qui a rendu ma concentration bien plus difficile.

Jour 3

Le troisième jour sans sucre sera le jour du pic des maux de tête m’empêchant totalement de me concentrer. Ce jour-là, j’ai monté une armoire et je vous avoue que j’ai fait pas mal de bourdes… Ne faites pas comme moi éviter de faire trop de choses qui demandent de l’énergie durant cette semaine sans sucre…

Jour 4

Je ne vais pas vous raconter tous les détails de cette journée, car j’ai un minimum de fierté que je souhaite garder, mais disons que ce fut une journée de merde… Blague à part, il est totalement normal d’avoir des problèmes de transit au bout de quelques jours. La flore intestinale se rééquilibre et se reconstruit ce qui entraine quelques perturbations…

Jour 5

Je commence à prendre un rythme et je n’ai plus vraiment de symptômes, mes maux de tête ont disparu. Il ne reste que mon ventre, qui fait encore un peu mal, mais rien à voir avec le jour d’avant. En revanche, j’ai pas mal d’idées obsessives sur des aliments.

Jour 6

Plus aucun symptôme de manque, mais je commence à en avoir marre et me réjouit de pouvoir remanger du riz par exemple (oui le riz ma beaucoup manqué !). C’est donc surtout une lutte avec moi-même et l’envie de manger plus varié.

Jour 7

Dernier jour sans sucre ! Youpie ! Je suis content d’arriver au bout et je pense plus à ce que je vais manger lundi qu’à mon manque de sucre.

Jour 8

Je rajoute le jour après la semaine sans sucre, car ce fut une journée très intéressante au niveau gustatif. Une chose incroyable quand on stoppe le sucre c’est la manière dont le palais se raffine et devient beaucoup plus sensible aux différentes saveurs. Je vous promets, je n’ai jamais mangé une carotte aussi bonne ! Un plat simple de légumes avec du riz fut une explosion de saveurs et de goût. (Si vous avez vu le film Ratatouille, vous comprenez ce qui s’est passé…). Le sucre étant un inhibiteur de goût le fait de s’en sevrer permet au palais de retrouver son plein potentiel.

En plus, j’ai pu mangé un bout de chocolat [noir à 80 %] et croyez-moi, que rien que pour ce moment de pur bonheur, toute cette semaine en valait totalement le coup !!!

Quelques exemples de repas :

  • Macro avec citron et huile d’olive accompagné de courgette, navets, oignon, feuille épinard, œuf, curry et piments.
  • Salade avec huile d’olive, noix de pécan, noix de macadamia et noix de cajou
  • Avocat avec crevette.
  • Poulet mariné durant toute une nuit avec des épices (thym, romarin, gingembre, poudre d’ail, poivre noir, sel marin) cuisiné le lendemain avec des épinards hachés et de l’avocat.
  • Salade, avec œuf, salade verte, et noix, accompagnée de champignons et d’oignons chauds.
  • Salade verte avec par-dessus des légumes chauds (oignons, navets, courgette, sel, champignon, paprika, ciboulette)

Quelques images de mes plats de la semaine :

 

Mes astuces pour diminuer le manque de sucre

Je ne vais pas vous mentir, cette semaine a été difficile. Le sucre est comme une drogue et s’en passer peut être compliqué. Heureusement, il existe certaines astuces pour faciliter tout ça !

Boire beaucoup !

Et non, je ne parle pas d’alcool vu qu’il a du sucre… Mais bel et bien de boire beaucoup d’eau ou alors du bon thé non sucré. En effet, le fait de vous hydrater correctement va permettre l’élimination des toxines libérées par vos cellules. À savoir que quand vous manquez de sucre, le corps va alors aller chercher dans vos cellules graisseuses ce dont il a besoin, mais avec cela certaines toxines vont être libérées. Les toxines libérées sont parfois un peu trop nombreuses et causent notamment des maux de tête ou des boutons, etc. Boire va permettre d’éviter ces symptômes en les éliminant.

Faire du sport

Transpirer va avoir le même effet détoxifiant que boire de l’eau en éliminant ces toxines par la transpiration donc moins de symptômes désagréables.

Les probiotiques

Prendre des probiotiques permet à votre flore intestinale de se réparer et s’équilibrer de manière bien plus efficace. Je n’en ai pas pris et je l’ai regretté lorsque j’ai été malade le 4e jour. Vous pouvez en trouver dans les légumes lacto fermentés par exemple ou en compléments.

Méditer

La méditation va énormément influencer votre stabilité hormonale, votre humeur, votre volonté et diminuer les envies de sucre. Personnellement, je m’attendais à bien plus de sauts d’humeurs, mais finalement j’étais plutôt jovial et calme. La méditation a énormément aidé pour ça. Je l’ai pratiqué une à deux fois par jour et minimum 10 minutes.

Dormir correctement

Un sommeil de qualité et en quantité suffisante va également diminuer vos envies de sucre et stabiliser votre moral et votre humeur.

Les fruits secs oléagineux

Lorsque l’envie de sucre était un peu trop forte, mes meilleurs amis ont été les fruits secs oléagineux (noix, cajou, pécan, macadamia, etc.) parfaits pour les petits encas ou baisses d’énergies.

noix de cajou, noix de macadamisa et noix de pecan

Une semaine sans sucre, les améliorations sur ma santé

Le bilan de cette semaine sans sucre est vraiment positif ! Certes, il y’a eu des jours un peu durs, mais maintenant que c’est fini j’observe réellement tous les bénéfices que cela m’a apportés.

Premièrement, j’ai perdu du poids (environ deux kilos) ce qui est très encourageant vu que je souhaitais justement en perdre !

Ma peau est incroyablement plus jolie, je n’ai plus de boutons et elle est moins sèche.

Je vous en ai déjà parlé, mais le sens du goût s’est nettement développé. Je découvre de nouvelles saveurs, c’est top !

Pour finir, mon ventre est bien moins gonflé et je me sens de manière générale mieux (c’est totalement subjectif, mais c’est le cas)

Pour toutes ces raisons et les bénéfices que j’en ai tirés, je vous conseille fortement de tenter l’expérience. Vous prendrez conscience de la quantité de sucre que l’on absorbe quotidiennement et de son effet néfaste sur le corps.

Attention : je tiens à préciser que si vous faites une semaine sans sucre pour ensuite vous jeter sur tous les gâteaux qui croisent votre route, vous n’allez pas réellement en tirer grand-chose… Le but est de lancer le processus avec ce défi puis de réintroduire des aliments avec des indices glycémiques bas. Équilibrez votre nourriture et dirigez-vous vers une alimentation de base bien plus saine. Ensuite, rien n’est absolu, une bonne glace de temps en temps est toujours appréciée 😉
Mais vous la mangerez avec plaisir et par choix et non par pulsion et addiction.

Et vous, quel est votre aliment plaisir sucré que vous ne pourrez jamais totalement enlever de votre vie ? Dites-le-moi en commentaire. 😉


Sources: 

 

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  • 7
  •  
  •  
  • 1
  •   
  • 7
  •  
  •  
  •