Lors de mon premier voyage au Sri Lanka, j’ai eu la chance de rencontrer des gens extraordinaires dans une petite ville nommée Embilipitiya. Ces personnes ont choisi à un moment de leur vie, parfois très jeune, d’enfiler une tenue de moine et de suivre les enseignements de Bouddha parmi la Sangha (la communauté des moines est appelée Sangha).

C’est dans ce temple que j’avais eu la chance de loger pour quelques jours en 2017 et déjà cette fois ma vie avait été chamboulée, mais ce n’était qu’un aperçu de ce qui m’attendait lors de mes 20 jours à résider parmi ces moines…

Pourquoi je suis retourné dans ce temple bouddhiste ?

Des amis…

La première raison qui m’a poussé à retournervivre dans ce temple c’est les amis que j’ai rencontrés là-bas. Que ce soit les moines, les enseignants, les jeunes moines ou les filles de l’orphelinat, je me suis lié d’amitié avec ces gens très rapidement. 

Des valeurs…

J’ai été témoin de beaucoup d’amour, de non-jugement et de bienveillance dans ce lieu à un moment de ma vie ou je commençais un peu à me questionner sur la bonté humaine… J’ai, dans cet endroit, pu voir des personnes faire preuve d’une immense compassion. 

Évidemment, ce n’était pas la première fois que je voyais des actes de compassion, mais il y avait un naturel dans leur démonstration de ces valeurs que l’on devrait tous développer qui me fascinait.

Cette découverte m’a donné envie d’en savoir plus…

jardin temple bodhiraja
Un des nombreux petit chemin dans le jardin du temple Bodhiraja

Une opportunité de donner mon temps pour les autres

Une autre raison de mon retour au Sri Lanka est l’opportunité de faire du volontariat pour une fondation. Le temple a également une fondation ou ils font tout un ensemble de projets sociaux et environnementaux vraiment intéressant (je vous en dis plus après). J’avais pu participer un tout petit peu à certaines de leurs activités en 2017, mais une petite semaine était un peu court pour vraiment pouvoir aider. 

Cette fois, je voulais y aller plus longtemps afin de pouvoir donner un peu plus de temps et d’énergie dans certains de leurs projets…

Programme de donation de matériel scolaire à Embilipitiya
Programme de donation de matériel scolaire à Embilipitiya

Nos activités de volontaire dans un temple bouddhiste ?

Maintenant que vous savez ce qui m’a donné envie de retourner au Sri Lanka, il est temps que je vous en dise plus sur ce que j’y ai réellement fait une fois sur place.

Cours d’anglais

La plupart du temps, je commençais ma journée par donner un cours d’anglais a quelques jeunes moines qui souhaitaient améliorer leur niveau. Pour cela, j’étais aidé de Brittany, ma femme, qui est de langue maternelle anglaise… Seul je pense que mon niveau a encore besoin de progresser un peu pour donner de telscours :p

Une partie de notre temps était donc consacré àla préparation des cours et à leur enseignement.

Aide à l’orphelinat

Une autre de mes tâches était de passer du temps dans l’orphelinat de jeunes filles rattaché au temple.

Les filles ont entre 4 et 18 ans et viennent de familles difficiles, à problèmes ou sans parents. L’appellation « orpheline » n’est pas forcément juste, car certaines ont encore un ou deux parents, mais pour différentes raisons elles ne peuvent pas vivre avec eux.

Les activités sont multiples : 

  • Déplacer des fournitures pour faire une salle dédiée aux études
  • Aider les filles dans leurs tâches quotidiennes
  • Communiquer en anglais pour leur permettre de pratiquer
  • Aider pour les devoirs
  • Mais surtout simplement passer du temps avec elles, plaisanter et échanger.
filles de l'orphelinat
Quand je vous dit que l’on rigole bien 😉

Participer à des évènements et programmes 

Pour les choses plus ponctuelles que je faisais lors de mon séjour, il y avait toutes les cérémonies et différents programmes soutenus et organisés par le temple et la fondation.

Parfois simplement pour nous faire découvrir et partager leurs activités et d’autres fois pour des événements plus officiels. Le fait d’avoir des gens qui viennent de Suisse comme invitésleur permet de donner de l’importance à leurs fondations et d’avoir plus de poids pour organiser de nouveaux projets. Cela peut sembler vaniteux, mais la réalité est que dans ce pays l’Europe a une image très riche et la Suisse encore plus. Le fait de pouvoir nous présenter comme leurs invités donne l’image que la fondation est importante aux yeux du gouvernement.

marché des enfants de l'école primaire au Sri lanka
le marché des enfants de l’école enfantine. Le but est de sensibiliser les enfants à la valeur de l’argent et à la vie commerciale.

Découverte de la vie des moines, de la religion bouddhiste et du temple 

La dernière chose que j’ai faite dans le temple, c’est simplement participer à la vie quotidienne des moines… Leurs célébrations religieuses, les repas, les échanges ont fait partie de mon quotidien durant 20 jours !

Où a-t-on logé ?

Nous étions logés dans une petite maison faite pour les volontaires à quelques mètres du temple. À savoir que durant mon premier séjour en 2017, j’ai logé dans le temple, mais Brittany ne pouvait pas dormir dans ce bâtiment. Elle dormait donc avec les orphelines. Cette fois, nous avons pu rester ensemble dans la « volontaire house » qui accueille les amis, invités et volontaires du temple. Et c’était top !

Ma routine dans le temple au Sri Lanka

À quoi a bien pu ressembler ma routine durant ces 20 jours aux côtés de moines bouddhistes ?

Petit déjeuner : 

Lever vers 7h (quelques heures après les moines haha) je prenais ensuite mon petit déjeuner au temple. Tous les repas sont préparés par des gens du village, chaque jour une famille différente fait un repas digne d’un festin pour l’ensemble des moines, pour les gens qui travaillent au temple et pour nous. Le travail est titanesque et ils viennent parfois à 2h du matin pour commencer à faire à manger… Sans ces gens, les moines ne pourraient pas manger, car ils vivent de la donation. C’est-à-dire qu’ils sont dépendants de ces personnes qui leur donnent de quoi se nourrir.

Chaque miette de cette précieuse nourriture est utilisée pour nourrir tout le monde, mais aussi les animaux puis pour faire du compost pour les plantations. Rien n’est gaspillé. 

Cela m’a fait beaucoup réfléchir quand à ma manière de m’alimenter, car de manière générale nous sommes déconnectés de toutes les personnes qui ont donné de l’énergie et du temps pour que notre plat et nos aliments se retrouvent dans notre assiette. Au temple impossible, car ces gens viennent cuisiner des heures, dépensent beaucoup d’argent pour faire un repas avec des aliments qu’ils ont souvent eux-mêmes cultivés ! Je vous promets que je ne regardais plus mon assiette de la même manière et un immense sentiment de gratitude pour cette nourriture m’a envahi… Sans ces gens-là, les moines ne pourraient plus vivre et faire leurs activités…

repas temple bouddhiste Sri Lanka
Un repas classique dans le temple

Cours d’anglais :

Après le petit déjeuner, c’était l’heure de donner le cours d’anglais aux jeunes moines. Ce fut une expérience vraiment intéressante et nous avons également bien rigolé en les donnant ! Mais c’est un sacré boulot de donner un cours d’anglais pour des enfants qui ne le comprennent pas toujours bien et qui parlent une langue que nous ne parlons pas du tout… Sacré challenge !

Activités multiples : 

Après le cours d’anglais et jusqu’au repas de midi, les activités étaient très variables. Boire un thé avec certains moines ou invités, aller avec d’autres à une cérémonie ou un événement, effectuer une tâche pour le temple ou l’orphelinat, ou simplement profiter d’un peu de temps libre. Disons que parfois nous recevions un appel et on nous disait : « Retrouver moi devant le temple dans 10 min on va faire quelque chose » C’était dur de savoir à l’avance haha

cérémonie bouddhiste sri lanka
Cérémonie bouddhiste pour bénir un lieu qui donne de la nourriture gratuitement

Repas de midi :

Pour le repas de midi, pas grand-chose à ajouter par rapport au petit déjeuner. Le repas se constituait de multiple curry de patate, légumes, lentille, racine, fruits et de BEAUCOUP de riz et BEAUCOUP de piment ! Dur de garder la ligne avec tout ce riz 😉

Petite sieste :

Après le repas en général je profitais d’un peu de répit pour m’éclipser dans notre chambre et y faire une petite sieste afin de tenir le reste de la journée 😉

Passer du temps avec les filles de l’orphelinat :

Après la sieste, j’allais rendre visite aux filles de l’orphelinat pour passer du temps avec elles et les aider dans leurs tâches quotidiennes. Que ce soit pour découdre des tenues pour les moines, déplacer des meubles, faire des devoirs ou autres, tout était fait avec le sourire. Le tout agrémenté de beaucoup de grimace et de théâtre pour communiquer, se faire comprendre et rigoler ! Les sourires, voilà un langage universel ! 

On essayait également de parler anglais avec elles pour les faire pratiquer et en échange nous avons pu apprendre quelques mots en cingalais 😉

Parfois, nous devions, comme le matin, aller assister à un programme avec les moines, mais comme je vous l’ai dit, c’était toujours au dernier moment haha

filles de l'orphelinat du temple bodhiraja
les filles de l’orphelinat

La poja du soir

Un soir sur deux, nous allions participer à la poja du soir avec les habitants des alentours et les moines. C’est une cérémonie d’une heure et demie dans laquelle des offrandes sont faites, des chants et mantras sont récités. Parfois une période est dédiée à la méditation. De manière générale, on prie, on souhaite la libération de la souffrance, la santé et la réussite pour les proches et pour l’ensemble du monde. C’est aussi un moment de recueillement et de réflexion quant aux vertus du Bouddha et sur sa propre vie. Je pense que je vous ferai un article complet sur ces cérémonies du soir, car elles sont à mon sens passionnantes à détailler et à vivre. 

stuppa au temple bodhiraja sri lanka
Le lieu ou se déroulais une partie des poja du soir

Repas à l’orphelinat :

Pour finir la journée, nous prenions notre repas avec les filles et les responsables de l’orphelinat. Pourquoi pas au temple comme les autres repas ? Car les moines ne mangent pas le soir, tout simplement.

Dodo mérité !

Pour finir notre journée type dans un temple bouddhiste j’allais enfin dormir vers 22h ou 22h30 souvent bien fatigué par des journées très chargées, mais très heureux de vivre une expérience incroyable…

Voilà comment se déroulaient beaucoup de mes journées, mais parfois nous partions quelques jours pour un événement spécial à l’extérieur du temple et là c’est une autre histoire…

Les moines

Dans un temple bouddhiste, il y a des moines (merci, Yannick) … Et je pense qu’il est intéressant de dire quelques mots sur ces personnes qui renoncent à une vie, dite « classique », pour se tourner vers l’accomplissement ultime pour eux, c’est-à-dire atteindre le « nirvana ». C’est-à-dire faire cesser le cycle éternel de la renaissance et de la souffrance ce qu’a accompli Bouddha. Je ne vais pas vous faire un cours complet sur le bouddhisme, mais en gros,c’est le but ultime des moines. Leur vie est également tournée vers les autres et il tentent de diminuer la souffrance du monde.

Mais au-delà d’être moine, ce sont des personnes comme vous et moi qui ont choisi une voie différente volontairement. La première fois que je les ai rencontrés, je voyais leurs tenues orange avant toute chose. Puis, au fur et à mesure, j’ai découvert que derrière cette uniformité, il y avait des gens extrêmement variés avec des aspirations différentes, des compétences différentes et des personnalités propres à chacun d’entre eux.  Ça peut paraître étrange comme résonnement, mais j’ai vraiment eu besoin d’un peu de temps pour voir derrière leur habit de moine. Je pense que c’est à cause d’une image totalement arbitraire que j’avais d’eux et que l’on a de manière générale en occident.

Ce qui est sûr c’est que les personnes que j’ai côtoyées dans ce temple ont certains points communs, ils font preuve d’une très grande gentillesse et bienveillance dans chacune de leurs actions quotidiennes. Je n’ai pas ressenti non plus de jugement de leur part lors de mon séjour ce qui m’a vraiment fait bizarre, car dans notre société le jugement fait partie de nos réflexes…  

Je ne dis pas qu’ils sont parfaits, mais ils travaillent quotidiennement à améliorer leurs comportements et à faire preuve de valeurs très profondes et qui selon moi sont très importantes.

cérémonie bouddhiste
Récitation de poésie bouddhiste par les jeunes moines

La fondation

Comme je vous l’ai déjà dit une partie de mon quotidien était occupé par des actions de la fondation reliée au temple : la Bodhiraja Fondation. Je voudrais donc vous en dire un peu plus sur leurs actions. 

Une école : 

Une des première valeur de cette fondation, c’est l’éducation. Ils participent donc à plein de projets scolaires et éducatifs. Ils ont notamment une école rattachée à la fondation. Leur bâtiment accueille une école primaire, secondaire et même enfantine. Ils forment également de jeunes moines.

Des projets sociaux :

Un autre but de la fondation est d’aider les gens dans des situations difficiles afin de les soutenir et de leur permettre d’avoir une vie plus agréable. Il existe plusieurs projets différents :

Un centre pour les jeunes filles qui ont eu un enfant suite à des abus sexuels… Au Sri Lanka les femmes ayant été violées sont malheureusement très mal vues…Elles peuvent ainsi rester dans un centre afin de donner naissance à leurs enfants qui seront pour la plupart remis à l’adoption et pourront ainsi retourner à l’école par la suite. J’ai visité ce centre et ce fut une expérience vraiment difficile, car ces filles sont très jeunes pour certaines. Mais heureusement elles sont dans un endroit agréable ou elles sont en sécurité et aidées

Il y a aussi une maison pour les personnes âgées et comme je vous l’ai dit un orphelinat pour jeunes filles. Les orphelins, eux, rejoignent généralement la communauté des moines et vivent dans le temple.

préparation de matériel scolaire pour une école de Kandy
Tout le monde aide à préparer les paquets de fournitures scolaires

Pleins d’autres programmes :

Je ne vais pas vous faire la liste complète de toutes leurs actions, mais en voici quelques-unes :

  • Programme de sauvetage des vaches vouées à l’abattoir
  • Plantation biologique 
  • Reforestation
  • Marchés locaux
  • Donation d’organes
  • Etc.

Il y a aussi d’autres projets, je vous laisse visiter leurs sites web : www.bodhirajafoundation.org

Financement :

La fondation est financée premièrement par ses programmes qui ont pour but de s’autogérer une fois lancés, mais aussi par les dons de personnes qui croient en leurs différents projets.

Nous avons par exemple participé à une donation de matériel scolaire dans une école, ainsi qu’à la distribution de matériel de première nécessité pour les femmes enceintes et en difficultés financières. Ce programme a été financé par une donatrice de Singapour qui a rendu le projet réalisable. 

matériel scolaire pour une donation dans une école de Kandy
Les paquets de fournitures scolaires que nous avons pu distribuer dans une école de Kandy

Voilà pour mon expérience dans un temple au Sri Lanka pendant 20 jours ! Une expérience incroyable qui m’a fait prendre conscience de plein de choses comme la valeur des choses que l’on utilise, la puissance d’une communauté bienveillante, le non-jugement, le bien que l’on peut faire autour de nous avec du temps, des idées, et de l’énergie. 

Une chose est sûre, ce n’est pas mon dernier séjour au Sri Lanka 😉

Partager l'article :
  •  
  •  
  • 27
  •  
  •  
  •   
  • 27
  •  
  •