Comment méditer: 10 conseils indispensables!

Comment méditer: 10 conseils indispensables!

Vous ne savez pas comment méditer? 

Par où commencer, quelle méditation choisir, combien de temps pratiquer, comment respirer, quelle position est bien pour la méditation, etc.

Vous souhaitez méditer dans les meilleures conditions et sans faire d’erreurs pour vivre de bonnes méditations?

Avant de vous lancer et de commencer à méditer, il y a certaines choses que vous devez absolument savoir ou préparer pour que votre pratique se passe dans de bonnes conditions. 

Nous allons voir ça en détails!

1) Quel type de méditation?

Avant de commencer la méditation, il y a une question essentielle à laquelle vous devez répondre:

Quelle méditation vais-je pratiquer?

Vous n’allez pas forcément choisir la méditation que vous allez faire toute votre vie… Mais il va au moins falloir que vous choisissiez la méditation que vous allez pratiquer aujourd’hui, non?

Il existe plein de méditations différentes. Je ne vais pas vous dire quelle est la meilleure et établir un classement c’est impossible. 

Il faut comprendre que différentes méditations servent différents buts. Certaines méditations sont liées à un système de croyances qui vous convient ou non, d’autres sont dites laïques, etc.

Le terme méditation est très limité en Français. En Asie, chaque type de méditation a son nom et sa propre utilité.

Maintenant que vous êtes conscient qu’il n’existe pas qu’une seule méditation, comment choisir?

Une méditation avec laquelle vous vous sentez en accord

Il est très important de ne pas pratiquer une technique avec laquelle vous ne vous sentez pas en accord. 

Si lorsque vous méditez, votre instinct vous dit que quelque chose ne va pas, alors il est peut-être préférable de chercher une autre pratique. 

Cela ne veut pas dire que vous n’êtes pas fait pour méditer, mais peut-être que la méthode n’est pas en adéquation avec vous.

Je ne parle pas de douleurs ou de votre esprit qui devient fou durant votre méditation, mais bien quelque chose de plus profond qui vous dit que cette pratique ne vous convienne pas.

Quel est votre objectif:

Pourquoi voulez-vous méditer ?

  • Pour des bénéfices sur votre santé
  • Pour atteindre l’illumination
  • Car votre voisin vous a dit qu’il méditait et vous trouvez ça classe
  • Pour apprendre à vous connaître
  • Pour entraîner votre esprit et gérer vos émotions
  • Pour vous détendre et diminuer votre stress
  • etc.

Je pourrais continuer des heures, mais vous comprenez l’idée 😉

Faites des recherches sur les méditations qui vous intriguent et tester jusqu’à trouver une pratique qui vous corresponde.

Une méditation simple pour commencer :

Si vous ne savez pas par où commencer, vous pouvez tout simplement vous asseoir en tailleur (ou sur une chaise):

  • Les jambes parallèles l’une à l’autre
  • Le dos droit
  • La tête qui repousse le ciel
  • Les yeux fermés
  • Respirer par le nez avec des inspirations et expirations profondes
  • Mains sur les genoux, paumes vers le ciel
  • Observez simplement votre respiration
  • C’est tout, restez 10-15 min ainsi. Si vos pensées s’égarent, revenez simplement à votre souffle
Comment méditer, une position simple pour commencer.
position simple pour commencer à méditer

2) Trouver un lieu adapté pour méditer

Une fois que vous avez choisi quelle méditation vous allez pratiquer, il va vous falloir choisir un lieu adapté à une pratique méditative.

En intérieur:

Trouvez une pièce tranquille. Si vous êtes plusieurs dans le lieu, choisissez une pièce avec une porte que vous pouvez fermer pour vous isoler.

Éviter les lieux trop bruyants. Vous pouvez aussi demander à vos proches d’être silencieux durant quelques minutes pour votre pratique.

Éviter les endroits avec des odeurs trop fortes.

Méditer dans une pièce sans trop d’appareils électroniques peut aider votre méditation.

Prévoyez un espace où vous pouvez vous asseoir pour votre méditation.

Si le sol est froid, il est important de poser un tapis, une serviette de bain ou autre pour vous isoler du sol.

Disposez votre coussin si vous en utilisez un à l’endroit où vous allez méditer.

Le plus important, c’est de trouver un lieu tranquil…

En extérieur:

Il n’y a pas beaucoup de différence avec un lieu en intérieur, si ce n’est de faire attention à votre sécurité.

Vous serez sûrement intéressé de lire aussi:  Comment bien gérer sa respiration en méditation?

Il est très important d’observer l’endroit où vous allez méditer et d’être sûr que vous pouvez vous asseoir durant le temps nécessaire sans que l’environnement soit un danger pour vous.

3) Adopter une posture confortable

En ce qui concerne la position, elle dépend encore une fois de la méditation que vous pratiquez. Certaines règles sont toutefois communes à la majorité des pratiques méditatives:

  • Ne vous appuyez pas contre un mur. Si vous méditez sur une chaise, ne vous appuyez pas sur le dossier.
    La colonne vertébrale doit être droite.
    Asseyez-vous confortablement en tailleur.
    Les mains changent selon les pratiques et les objectifs de la méditation, on appelle ça un mudra.
    Choisir un coussin de méditation adéquat ou méditer sans.

Comment méditer si je n’arrive pas à m’asseoir au sol?

Si vous n’arrivez pas à vous asseoir au sol, alors vous pouvez utiliser une chaise.

Pour cela, asseyez-vous sur une chaise vous permettant d’avoir vos deux pieds qui touchent le sol. 

Décroisez les jambes et ne vous appuyez pas sur le dossier. 

Posez vos mains, paumes vers le ciel sur le bas de vos cuisses proches des genoux.

3) Comment respirer en méditant?

La respiration est très importante durant votre méditation, elle doit être profonde et lente.

La respiration est abdominale, c’est-à-dire que c’est une respiration qui se passe dans le ventre plutôt que dans les poumons. Cette respiration facilite la relaxation.

Inspirer et expirer par le nez. 

N’essayez pas de contrôler votre respiration, mais laissez-la se produire et prenez conscience de votre souffle de vie.

Pour aller plus loin, j’ai écrit un article complet sur la gestion de la respiration en méditation.

4) Privilégier des courtes séances progressives

Vous avez sûrement déjà entendu ce conseil, mais je vois toujours des personnes faire cette erreur classique. 

Je vais donc insister à nouveau. Le but n’est pas de battre un record et de vous prendre pour un ascétique en méditant durant 3 jours sans bouger. 

Non, commencez tranquillement à habituer votre système à cette nouvelle pratique. 

Il vaut mieux commencer par 5-10 min de méditation tous les jours et essayer de rester le plus conscient possible. C’est bien plus efficace que 3 heures une fois tous les 3 mois…

Commencer doucement et augmenter la durée progressivement. Cela vous évitera de vous dégoûter de la pratique en 1 fois et cela sera de toute façon bien plus bénéfique pour votre évolution.

Comment mesurer le temps de ma méditation?

Il existe plein d’applications qui mesurent votre temps de méditation. Vous pouvez aussi utiliser une alarme tout simplement.

Je vous conseille néanmoins de faire attention à l’alarme que vous allez utiliser. 

En effet, terminer sa méditation sur une alarme stressante et irritante risque de ruiner l’état que vous aurez acquis durant votre session. Choisissez plutôt un son doux et agréable.

timer de méditation de l'application insight timer

Si vous ne souhaitez pas utiliser d’alarme, c’est encore mieux. 

Il est tout à fait possible de vous dire “je veux méditer 10 min” et de le faire sans alarme. La notion du temps est quelque chose que vous pouvez acquérir. 

Les premières fois, regardez simplement l’heure quand vous commencer votre méditation. Choisissez le temps que vous souhaitez méditer. 

Puis à la fin de votre séance, regardez l’heure à nouveau et voyez si vous n’êtes pas trop loin de votre timing 🙂

5) Comment trouvez le bon moment pour méditer?

Il est possible de méditer à n’importe quel moment de la journée, mais certains moments facilitent une bonne pratique. 

Par exemple, 20 minutes avant et après le lever et le coucher du soleil, sont des bons moments pour méditer. 

Méditer le matin ou le soir facilite aussi une pratique régulière, car vous pouvez en faire la première ou la dernière chose que vous faites dans votre journée.

Je vous déconseille de méditer dans les 3-4h après un repas. La digestion aura tendance à vous faire dormir durant la méditation. Très désagréable!

En bref, faites des tests et trouvez le moment qui vous convient le mieux!

Pour savoir quelle est la meilleure méditation du soir, lisez cet article.

6) Laisser les pensées, sensations ou expériences passer…

Que faire de vos pensées, émotions et ressentis durant la méditation ?

Laissez-les passer sans vous y attacher tout simplement 😉

Méditer, c’est mettre une petite distance entre soi, son esprit et son corps et devenir un observateur. 

Si des pensées ou autres viennent, cela n’est pas grave. Ce n’est pas que vous méditez mal. Revenez simplement à votre respiration, par exemple. 

Le but n’est pas de stopper vos pensées, mais plutôt de ne pas y prêter trop d’attention.

Quoi qu’il se passe durant votre méditation, même les expériences les plus incroyables, n’accordez aucune importance, car elles n’en ont aucune… Continuez simplement votre méditation.

Vous serez sûrement intéressé de lire aussi:  Comment pratiquer la méditation Zazen? (la voie du Zen)

7) Pratiquer la méditation les yeux ouverts ou fermés?

Il existe majoritairement 2 écoles au sujet des yeux.

Les yeux fermés ou semi-ouverts.

L’une n’est pas meilleure que l’autre, cela dépend de la méditation que vous pratiquez. Dans la méditation zen par exemple, les yeux sont mi-ouverts avec un regard vague qui ne se fixe pas.

Pour d’autres méditations yogiques par exemple, les yeux sont totalement fermés. 

Faites en fonction du choix de votre pratique 🙂

8) Relaxation et assouplissements avant de commencer la méditation

Avant de commencer à méditer, je trouve qu’il est très bénéfique de faire quelques assouplissements pour détendre le corps. Cela sera très bénéfique pour votre méditation où vous allez rester un certain temps sans bouger. 

Un corps souple et fort sera source de bien moins de douleurs durant votre méditation.

Oui, le corps peut être une limite à la méditation. Ce n’est pas uniquement une pratique de l’esprit. Rester assis des heures durant pour les méditants aguerris, demande d’avoir un corps en bonne condition.

Une technique de Relaxation avant de méditer:

Il n’est pas toujours facile de se poser et d’entrer dans un état méditatif directement. Surtout si vous venez de rentrer du travail. 

Il est bien de se relaxer quelques minutes avant de méditer.

Pour cela vous pouvez vous asseoir et contracter chaque partie de votre corps quelques secondes. Puis, en relâchant ensuite la contraction. Commencez par les orteils, puis les pieds, mollets, cuisses, bassin, abdos, torse, nuque, visage. 

Cette technique de relaxation prend quelques minutes et facilite votre méditation! 

Un bon bain chaud peut aussi bien faire l’affaire 😉

9) Choisir des vêtements confortables

Préférez des vêtements amples et confortables.

Encore une fois, vous allez rester sans bouger. Il est donc préférable d’être bien dans vos vêtements.

Imaginez rester 1h avec un vêtement qui vous gratte ou vous sert un peu trop…

10) Méditer seul ou vous faire accompagner par un enseignant?

Il est tout à fait possible de pratiquer la méditation seule!

Il est en revanche important de ne pas faire n’importe quoi non plus.

La méditation est une pratique extraordinaire. Malheureusement, vous trouverez de tout sur internet dans les livres, etc. 

Certains dangers…

Particulièrement en Occident, beaucoup de pratiques ont été transformées. Elles sont parfois incomplètes ou pratiquées sans une véritable compréhension de leurs impacts sur l’esprit, le corps, l’énergie vitale (QI) ou l’évolution spirituelle qu’elles peuvent engendrer.

Certaines pratiques peuvent même être dangereuses si elles sont pratiquées dans de mauvaises conditions ou sans un accompagnement éclairé.

Évidemment, vous n’avez pas besoin de suivre un cours pour vous asseoir, fermer les yeux, vous concentrer sur votre respiration et méditer. 

Cela sera très bénéfique et je vous encourage à commencer dès aujourd’hui à pratiquer des méditations simples pour tester. Cela vous apportera de nombreux bénéfices!

Mais parfois, la méditation peut ouvrir des portes que vous n’imaginiez pas. Souvenir enfoui, expérience étrange ou angoisses chez certaines personnes…

N’hésitez pas à demander conseil 

Si vous sentez que votre pratique ne se passe pas très bien, il est parfois préférable de demander conseil à une personne qui maîtrise le sujet et qui a une certaine expérience.

Il est de votre responsabilité d’avoir une pratique consciente de la méditation. Il s’agit bien là d’une pratique avec ses précautions et ses règles. 

Au même titre que faire du sport n’importe comment, peut mener à des blessures. Faire n’importe quoi dans vos méditations peut vous desservir.

Vous êtes prêt à essayer!

Nous avons vu dans cet article les points clés que vous devez prendre en compte quand vous souhaitez commencer la méditation.

Vous êtes maintenant prêt à essayer!

Petit rappel en quelques points essentiels:

  • Commencez par choisir votre pratique en fonction de vos besoins et en accord avec vous
  • Choisissez un lieu agréable où méditer
  • Adoptez une position confortable et juste
  • Prenez conscience de votre respiration
  • Commencez par de petites sessions et augmentez petit à petit
  • Choisissez le moment qui vous convient le mieux pour votre méditation
  • Les pensées, émotions et sensations n’ont pas d’importance. Laissez-les passer.
  • Faites un peu d’assouplissement et/ou de relaxation avant votre méditation
  • Portez des vêtements confortables
  • Ayez une pratique consciente et responsable de la méditation et faites-vous initier/accompagner si nécessaire

Si vous voulez éviter de faire les erreurs les plus communes en méditation, regardez cette vidéo:

Si vous ne savez toujours pas par où commencer dans votre pratique méditative, si vous souhaitez être accompagné ou si vous avez des questions sur la méditation, n’hésitez pas à me contacter ou à me laisser votre question en commentaire. 

Je serais ravi de vous aider!

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page