Comment vaincre vos peurs grâce à la méditation?

Comment vaincre vos peurs grâce à la méditation?

Nous avons tous peur de quelque chose, mais certaines peurs peuvent perturber notre vie quotidienne et nous empêcher de faire de nombreuses choses… 

Parfois, ce n’est pas une peur ciblée, mais une anxiété générale. Un sentiment de peur omniprésent sur lequel on ne parvient pas vraiment à poser le doigt.

Dans cet article, j’aimerais vous parler un peu de la peur, et surtout de comment la méditation peut vous aider à vous libérer peu à peu de vos peurs et angoisses!

Pourquoi a-t-on peur?

Un mécanisme de survie

La peur est un phénomène tout à fait normal, qui apparaît à la base pour nous protéger. Elle rend vigilant et stimule notre instinct de survie pour éviter de nous mettre en danger.

 Jusque là, c’est un phénomène plutôt utile et important non?

Cette peur instinctive est en effet un bon moyen de rester conscient dans une situation dangereuse et donc de maximiser vos chances de traverser cette situation sain et sauf. 

Par exemple, imaginez que vous devez escalader un des plus hauts sommets du monde. Ressentir de la peur et de l’appréhension vous permettra de ne pas prendre de risques inconsidérés, de faire attention où vous marchez, etc.

D’ailleurs, dans ce genre d’activité extrême, beaucoup de professionnels disent que c’est le jour où ils n’auront plus peur du tout qu’un accident a le plus de chance de leur arriver. 

La peur est un moyen d’être vigilant et c’est OK quand cela ne prend pas le contrôle. Le souci c’est que si cette peur vous envahit et vous contrôle, alors dans ce cas, elle vous paralyse et peut même vous mettre en danger. Finalement, c’est une question d’équilibre et de compréhension de son système.

Une anticipation des évènements

Il existe une autre forme de peur. Elle est plus intellectuelle et est surtout basée sur notre capacité à se souvenir d’événements passés et à notre imagination fertile!

La majorité de nos peurs sont totalement construites et ne reposent pas sur un événement actuel.

Prenons un exemple: vous avez un rendez-vous galant et vous êtes paniqué à l’idée d’y aller. Votre cœur bat la chamade et vos jambes tremblent.

Ces réactions sont belles et bien ressenties physiquement, mais elles sont créées par votre esprit en anticipation d’une situation future.

Actuellement, vous n’êtes pas encore à votre rendez-vous, vous êtes tranquillement chez vous. Vous n’avez aucune raison présente qui vous fait peur. C’est l’anticipation de ce qui pourrait ou non se passer qui vous fait peur. Cette forme de peur est bien plus vicieuse que la peur instinctive et elle provient de deux facteurs:

1) L’esprit puise dans votre mémoire en vous faisant vous souvenir des événements passés et leurs résultats. Par exemple, lors de votre dernier rendez-vous galant le feeling n’est pas passé et il n’y a pas eu de deuxième rendez-vous. Vous vous êtes donc senti rejeté. Vous avez donc peur que cette situation se reproduise à nouveau.

2) Le deuxième processus, c’est l’anticipation. Il fait appel à votre imagination. Par exemple, vous imaginez que la personne ne va pas aimer votre coiffure, vos vêtements ou que vous allez dire quelque chose de maladroit, etc. Votre esprit vous crée des scénarios qui n’existent pas et qui n’arriveront peut-être jamais… En bref, votre esprit s’emballe et prend le contrôle de votre imagination ce qui crée de la peur et de l’anxiété.

La raison principale de votre peur

On comprend alors qu’une partie de vos peurs sont en fait liées à deux outils extraordinaires qui partent hors de contrôle! Ces deux outils sont votre mémoire et votre imagination.

En apprenant à ne plus être l’esclave de ces outils, mais plutôt en les utilisant au service de votre vie, alors vous ne serez plus paralysé par les informations que votre corps ou votre esprit vous envoie.

Le but n’est pas que ce processus de mémorisation et d’imagination s’arrête. Non, c’est simplement qu’il ne part pas en roue libre!

Dans un premier temps, l’idée est de diminuer l’importance que l’on donne à toutes ses pensées, pour que ce processus se calme. Puis, d’apprendre à l’utiliser correctement.

Vous serez sûrement intéressé de lire aussi:  Les 3 meilleures applications de méditation (gratuite)

C’est là qu’intervient la méditation! 

La méditation crée une distance avec vos pensées

Un des bienfaits de la méditation, c’est de créer un petit espace entre votre corps, votre esprit et vous-même. C’est-à-dire devenir capable d’observer vos processus, comme les pensées, les sensations et les émotions, sans pour autant se définir par ces derniers.

Je ne suis pas anxieux, j’ai des pensées qui déclenchent de l’anxiété en moi. 

C’est très résumé, mais c’est un peu l’idée. Quand cette petite distance est faite, cela n’empêche pas les émotions, les pensées et les sensations d’apparaître, mais leur emprise sur vous diminue. Vous êtes ensuite capable de prendre ces informations et d’agir consciemment malgré tout…

Peur, souffrance et méditation

Si une voiture vous arrive dessus, vous n’avez pas peur de la voiture, mais bien de ce qu’elle va vous faire, c’est-à-dire vous faire très mal.

Si l’on reprend l’exemple du rendez-vous, vous n’avez pas peur de la personne que vous allez rencontrer, mais plutôt de son rejet ou de ce qu’elle pourrait vous faire. Dans ce cas, la souffrance est psychologique.

Finalement, il n’y a pas vraiment d’autres souffrances que ces deux-là. Soit la souffrance rentre par votre corps physique, soit elle est liée à l’esprit (pensées et émotions). Il n’existe pas d’autres formes de souffrance.

Maintenant que l’on comprend ça, on retourne à la méditation et à cette petite distance qu’elle crée entre vous, votre corps et votre esprit!

La méditation vous donne le choix!

Si cette distance se crée, alors la souffrance disparaît! 

Je ne dis pas que la douleur, les émotions ou les pensées disparaissent. Les informations sont toujours envoyées à votre cerveau, mais vous n’êtes plus obligé de vous identifier à ces informations.

Plus besoin de les ruminer, de les faire tourner et de les amplifier… 

En gros, vous pouvez ressentir de la douleur, mais ne pas en souffrir… Vous pouvez observer cette douleur pour ce qu’elle est, mais cela ne veut pas dire qu’elle doit diriger vos actions et votre vie. 

C’est cet effet que la méditation peut vous aider à travailler! La méditation ne va pas faire disparaître les informations, mais bien l’impact qu’elles ont sur vous. 

Le but n’est pas de vous transformer en bout de bois qui ne ressent plus rien. Vous pouvez toujours être triste, avoir mal à l’orteil à cause d’une “Pu…” de table ou de vous imaginer des situations improbables. Non, le but est simplement que toutes ces choses ne décident plus de vos actions. Que si vous le souhaitez, vous puissiez revenir à votre vrai état de base qui est joyeux, calme et équilibré!

La plus grande peur, la mort…

Je voudrais prendre quelques lignes pour parler de la plus grande peur de l’humain, la mort.

Oui je sais, c’est un peu un sujet que l’on évite et je vais peut-être en perdre certains d’entre vous qui vont quitter cet article, car c’est un sujet qui vous met mal à l’aise.

Pourtant, si l’on a une certitude dans la vie, c’est que l’on va mourir. C’est la nature même de notre vie ici sur cette terre. Le nier c’est se fermer à une partie de l’existence elle-même.

Si je parle de la mort ici ce n’est pas pour vous faire fuir, mais plutôt pour vous dire que c’est normal d’avoir cette peur. C’est une peur que l’on a un peu tous finalement 🙂

Sachant que cela nous arrivera tous un jour, ne serait-il pas sage de revoir un peu notre relation avec ce phénomène?

La méditation nous connecte avec notre vraie nature et avec la Vie avec un grand V. 

Une fois que l’on gagne en conscience, on peut observer ce phénomène. La méditation nous permet de reprendre conscience de la nature éphémère de notre corps, notre esprit, nos pensées, nos émotions, nos souvenirs… Toutes ces choses ne sont pas permanentes et elles finiront par disparaître. Le comprendre profondément, pas intellectuellement, mais profondément comme une réelle vérité, permet d’observer la mort d’une autre manière.

Cette partie vous n’avez pas besoin de me croire ou de la vivre aujourd’hui, mais en méditant elle peut devenir une vérité pour vous. Pour cela, ne me croyez pas ou n’essayez pas de comprendre. Vivez cette vérité tout simplement. 

Pratiquer la méditation peut vous permettre de vous libérer à terme de cette peur fondamentale qu’est la mort…

Vous serez sûrement intéressé de lire aussi:  Comment méditer: 10 conseils indispensables!

D’autres moyens de vaincre ses peurs!

La méditation est un excellent moyen de travailler à la racine de la peur, mais je ne vais pas vous mentir, cela prend du temps et comme tout travail profond. Il faut quelques efforts réguliers pour en voir les effets.

C’est pourquoi il existe d’autres méthodes plus directes si vous souhaitez vous libérer d’une peur bien particulière. En attendant qu’un effet plus profond apparaisse en vous!

Si vous avez peur de prendre l’avion par exemple et que vous aimeriez bien voyager prochainement, il existe d’autre méthodes pour tenter de diminuer cette peur, en voici quelques-unes:

Les rêves lucides

Une méthode que j’ai beaucoup utilisée pour diminuer certaines peurs chez moi (araignée et avion par exemple), c’est d’affronter mes peurs dans un rêve lucide.

Si vous ne savez pas ce qu’est un rêve lucide ou alors comment en faire un, cliquez ici. J’ai l’article qu’il vous faut…

Comme en rêve lucide on peut prendre le contrôle de nos rêves, il est possible de faire face étape par étape, dans un cadre sans risques, à ses peurs… Par exemple, faire apparaître une toute petite araignée. La toucher tout en sachant que cela n’est pas réel. Le cerveau s’habitue petit à petit et la peur perd son pouvoir pour vous en libérer. 

Si ça vous intéresse, je peux vous faire un article complet sur comment vaincre ses peurs en rêves lucides. Si c’est quelque chose que vous aimeriez, alors dites-le-moi en commentaire!

Faire une liste

Comme on le disait plus tôt, souvent nos peurs sont exagérées par notre imagination qui projette toujours le pire! 

Voici une petite vidéo qui vous montre comment notre esprit peut se faire des films!

Un bon moyen de revenir à la réalité, c’est de sortir de nos pensées en écrivant concrètement ce qui pourrait arriver si vous affrontez votre peur.

Le fait de passer par une liste permet de trier de manière rationnelle ce qui a des chances d’arriver ou non. Vous allez aussi vous rendre compte que souvent les conséquences ne sont pas si dramatiques.

Sortir de sa zone de confort pour confronter ses peurs

Un autre moyen de se libérer d’une peur, c’est d’y faire face tout simplement. Mais cette fois dans la réalité et non en rêve! En sortant de sa zone de confort et en se challengeant petit à petit, par exemple! 

Vous pouvez vous confronter doucement à votre peur pour vous désensibiliser dans un cadre sécurisé. Évidemment, n’allez pas directement faire un vol de 15h dans un avion qui fait un looping si vous avez peur de voler… Bon après certains le font^^

L’idée est plutôt de faire face à votre peur petit à petit 😉

Si vous voulez en savoir un plus je vous conseille cet article: Comment saisir les opportunités de la vie et ne pas écouter vos excuses?

La méditation est une libération

Pour conclure sur le pouvoir de la méditation, on a vu que cette pratique peut vous aider à ne plus être contrôlé par vos peurs. Ces peurs sont créées par votre esprit qui prend le contrôle de vous-même. En méditant, vous allez, petit à petit, vous libérer de ce pouvoir qu’a aujourd’hui votre esprit sur vous. L’idée est qu’il reprenne sa place normale qui est de vous aider à résoudre des problèmes, à créer des choses, etc.

En gros, c’est un peu comme si aujourd’hui votre main partait dans tous les sens sans que vous le vouliez. Ce n’est pas très pratique et vous allez probablement mettre quelques claques et renverser des choses sans le vouloir! Non, vous souhaitez que votre main vous serve pour des tâches bien particulières, votre esprit c’est pareil…

La méditation va travailler à vous rendre cette liberté. Même si cela peut prendre du temps et demander de la patience. Souvenez-vous que l’on ne médite pas pour un bénéfice, mais l’on médite tout simplement sans attentes. 

Mais définitivement, la pratique de la méditation aura un impact sur votre peur, sur votre anxiété et vos angoisses! Alors, essayez 😉

Si vous voulez en savoir un peu plus sur la méditation, vous pouvez aller voir ces autres ressources:

Quel type de méditation choisir pour une pratique qui vous corresponde?

Comment méditer: 10 conseils indispensables!

14 Bienfaits inestimables de la méditation

A très vite!

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

6 réflexions sur “Comment vaincre vos peurs grâce à la méditation?”

  1. Je confirme la méditation est un bon outil pour diminuer l’angoisse ! Je pratique la méditation de temps en temps et je ressens les bienfaits à chaque séance 😀 J’aimerais méditer tous les matins mais je n’ai pas encore réussi à être si rigoureuse…

  2. Merci pour cet article très intéressant. Je me suis mise à la méditation récemment et cela me fait un bien fou. Ca m’aide à faire taire le mental qui a tendance à me créer des angoisses.

  3. C’est le premier “témoignage” que je lis sur l’utilisation des rêves lucides dans la gestion de la peur. C’est un sujet qui m’avait beaucoup intriguée en lisant les avancées scientifiques dans la compréhension du mécanisme des rêves lucides. Donc je lirai volontiers si tu fais un article sur ton expérience.

  4. Merci pour cette éloge à la méditation ! 🙂 Elle m’a sauvé d’une anxiété chronique, je ne peux que recommander cette technique… Par contre, les rêves lucides, je n’ai jamais essayé. Il m’arrive d’en avoir mais alors je décide de voler avec mes bras, c’est tout. Et puis, je ne décide pas quand je fais un rêve lucide. Je vais explorer cette technique, merci. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page